En savoir plus sur l'histoire

La Cave Cuilleron est, avant tout, un domaine familial. La passion pour la vigne est inscrite dans les gênes de la famille depuis trois générations. Replaçons l'entreprise dans un ordre historique à travers différentes dates importantes

1920 | Création du domaine par Claude Cuilleron, le grand père de Yves
1960 | Reprise du domaine par l'oncle de Yves : Antoine Cuilleron
1987 | Reprise du domaine par Yves Cuilleron de 3.5 hectares en Condrieu et Saint Joseph à Chavanay
1988 | Premier millésime de Côte-Rôtie
1992 | Construction d'une nouvelle cave à Verlieu
1996 | Création des Vins de Vienne, avec Pierre Gaillard et François Villard
1999 | Première extension de la cave de Verlieu
2004 | Création de l'association Vitis Vienna afin de promouvoir les vins de Seyssuel et demander l'appellation du vignoble
2006 |
Acquisition de vignes en Saint-Péray et Cornas. Ainsi que la création des cuvées Bourasseau : cuvée confidentielle pour la garde de très haute gamme.
2007 | Yves ouvre avec d'autres amis vignerons (Jean-Michel Gerin, Pierre-Jean Villa, François Villard et Pierre Gaillard) Le Bistrot de Serine à Ampuis. Deuxième extension de la cave à Verlieu.
2009 | Yves fait office de consultant en viticulture, œnologie et commerce au Domaine des Masques (Aix en Provence)
2012 | Acquisition Crozes-Hermitage rouge
2013 | Décision de s'associer avec Jeff Cohn pour produire un vin en Californie le "Domaine des Chirats". C'est une étroite collaboration outre-Atlantique entre les deux viticulteurs, où le climat et les sols californiens se mêlent à une vinification made in Cuilleron.
2014 | Acquisition Crozes-Hermitage blanc et première production appelée "les Rousses".
2015 | Nouvelle cuverie de vinification. Modification de la gamme pour inclure des Lieu-dit.
Projet | Replantation de vieux cépages pour de nouvelles cuvées uniques

« Depuis toujours, j’aime la dégustation et la gastronomie. Le vin fait partie de mon histoire familiale depuis trois générations. Le domaine ne m’était pas destiné mais la passion m’a ramené à mes racines de vigneron et en 1987, j’ai repris le domaine familial. »

Yves Cuilleron

Racines familiales

« Depuis trois générations, le vin a toujours fait partie de mon histoire familiale paternelle et maternelle. Mon grand-père paternel démarre l’exploitation en 1920. En 1947, il vend son vin en bouteilles. En 1960, mon oncle Antoine Cuilleron devient gérant du domaine appartenant à mon grand-père paternel. En 1987, quand j’ai repris à mon tour l’exploitation, j’ai choisi de m’installer à Verlieu, sur les terres maternelles. »


Éducation et copains

« Pour être franc, je me destinais à la mécanique plutôt qu’au vin. Mais c’était sans compter ma solide éducation familiale où le vin et la cuisine occupaient une place de choix. Des années plus tard, j’ai fait mon service militaire en Alsace et là, au fil des dégustations et des restaurants avec les copains, j’ai eu un vrai déclic pour le vin ! Quand mon oncle a pris sa retraite, mes parents, faute de successeur, ont songé à vendre le domaine. Je n’ai pas hésité une seconde. Le vin m’avait ramené à la vigne. Il n’était plus question pour moi de faire autre chose que vigneron. »



Au plus près

« La passion sans exigence ne suffit pas. J’ai donc voulu tout comprendre et tout maîtriser. Pour que mes vins soient « 100 % maison », j’ai refusé le prêt-à-penser et j’ai refusé aussi de copier les autres. Depuis toujours, je suis personnellement chaque étape de la production, du ceps de vigne à la mise en bouteille. Ce souci d’exigence m’a poussé aussi à réfléchir constamment à mon outil de travail. C’est pourquoi une nouvelle cave a été construite à Verlieu en 1992, puis agrandie en 1999. En 2007, un vaste programme d’agrandissement et de construction a vu le jour. Tout a été repensé : bâtiments de vinification, d’élevage, de stockage et d’accueil. Bref, rien n’échappe à ma réflexion : c’est le prix de la qualité. »