Viticulture pointue
Yves Cuilleron refuse le « prêt-à-penser ». Sa vision de la viticulture est toute personnelle : ni conventionnelle, ni bio, ni biodynamique. Sa philosophie est simple : « Produire les meilleurs raisins possibles ». Il pratique donc une viticulture « raisonnable » où l’observation est déterminante. Tous les travaux de la vigne indispensables à la qualité des raisins sont mis en œuvre : plantations du cépage viognier issues exclusivement de sélections massales provenant des vignes familiales ; plantations du cépage syrah issues de clones qualitatifs et de sélections massales provenant des vignes familiales.

Développement durable

Le vignoble : 75 hectares dont

8 ha Côte-Rôtie
12 ha Condrieu
7 ha St Joseph blanc
20 ha St Joseph rouge
1 ha Crozes-Hermitage blanc
3 ha Crozes-Hermitage rouge
3 ha Saint-Péray
1,5 ha Cornas
19,5 ha IGP

____________________

29 hectares de vignes plantées serrées majoritairement en terrasses. Une haute densité de plantation pour une vigueur faible. Seulement quelques grappes par ceps pour les raisins de qualités.

30 hectares de vignes plantées larges dont l’enracinement est profond avec un enherbement permanent qui régule la vigueur, limite l’érosion et active la vie microbienne des sols. Le non travail des sols limite les passages de mécanisation.

Le travail de la vigne
Mis à part les traitements phytosanitaires et le broyage de l’herbe, tous les travaux sont réalisés à la main. La nécessité d’une main d’œuvre est importante pour un travail qualitatif. La faible vigueur des vignes, l’effeuillage et les vendanges en vert permettent une aération maximum et donc diminue la sensibilité aux maladies. Une façon naturel de protéger sa vigne et ainsi de limiter les traitements.

Entretien des sols et fertilisation
Un raisonnement à long terme. La nécessité de préserver la faune, la flore et les équilibres organiques et physiques des sols pour la pérennité de la culture.
La topologie de notre vignoble et les risques d’érosion rendent difficile le travail du sol.
Nous sommes donc contraints d’utiliser des désherbants.
Toutefois nous utilisons des produits choisis en fonction de leur classement toxicologique et nous en limitons leurs applications à la période de croissance de la vigne.
Pour maintenir une vigueur faible nous n’apportons que très peu d’engrais à nos vignes.
Les engrais que nous utilisons sont d’origine organiques.

Les traitements phytosanitaires
La production de raisins de qualité nécessite des traitements phytosanitaires. Nous prévoyons chaque année notre calendrier de traitements puis nous adaptons leurs applications en fonction des conditions climatiques ainsi que les besoins de la vigne. L’objectif est de réaliser le moins de traitement possible. Seulement 3 à 5 traitements sont réalisés en moyenne par an. L’important est d’alterner les différentes matières actives dont le souffre  et le cuivre pour permettre une efficacité maximum avec le minimum de produit.
Ces derniers sont choisis en fonction de leur classement toxicologique (pour l’utilisateur et pour l’environnement), mais aussi en fonction des doses de matières actives apportées. Nous ne voulons pas mettre en péril l’avenir de notre
vignoble.
Depuis l'été 2012, le domaine est équipé de son propre système de retraitement des eaux souillées par les produits phytosanitaires. Cette installation a été pensée pour répondre favorablement à l'évolution de la règlementation et aux préconisations du ministère de l'environnement. Ainsi, la Cave Yves Cuilleron fait office de précurseur dans la région pour ce domaine d'activité.

Utilisation des biotechnologies
Sur la majorité de nos parcelles nous n’avons jamais utilisé d’insecticide depuis plus de 20 ans et sur certaines zones problématiques nous pratiquons aujourd’hui une lutte par confusion sexuelle, une pratique respectueuse de l’environnement et de la faune auxiliaire du vignoble.