Origine : vignes en dehors des zones d’appellations sur la commune de Chavanay.

Roussillière n’est pas le nom d’un lieu-dit mais une marque commerciale pour identifier la cuvée.

Terroirs : granitique.

Encépagement : syrah.

Viticulture : vignes enherbées pour lutter contre l’érosion. Sans insecticide ni pesticide, le nombre de traitements est restreint en fonction de la météo, l’apport d’engrais très faible est exclusivement organique, respect de l’équilibre des sols et de la plante. Maîtrise de la vigueur et des rendements, effeuillage, vendanges en vert pour une meilleure maturation des raisins. Bien que mécanisable, le travail manuel est privilégié.

Vinification : les raisins sont vendangés en surmaturité avec sélection des grains passerillés. Pressurage des raisins puis débourbage du jus. Fermentation alcoolique en barriques et en cuve, avec les levures naturelles.

Élevage : fermentation très lente durant tout l’hiver. Elle s’arrête naturellement avec le froid. La mise en bouteille a lieu avant l’été.

Degré d’Alcool : Pour ce millésime, le vin titre 12,50 % vol. et conserve 70 gr de sucres résiduels.

Production : env. 2 400 bouteilles (50 cl).

Style : vin d'un rouge clair tuilé. Nez d’une belle intensité aromatique, fruits macérés, pruneaux, figues, cerises, relevés par des notes d’épices douces, cannelle. Bouche équilibrée, le sucre apporte une texture veloutée, final long et frais.

Garde : peut être bu jeune, mais les vins liquoreux vieillissent bien et peut être bu après 10 ans.

Accord : servir à 12° / 14°, soit avec des desserts au chocolat, aux fromages à pâtes persillées (Roquefort…) et fromages de brebis (Ossau Iraty).