Une cuvée parcellaire située sur le lieu-dit «Digue», un coteau très pentu exposé Sud sur la commune Saint-Pierre-de-Boeuf, au Nord de l’appellation.

Terroirs : Granite du Velay et de migmatiques claires.

Encépagement : Roussanne.

Viticulture : plantées en haute densité (8 000-10 000 pieds par ha). Traitements limités au maximum en fonction de la météo, pas d’insecticide pour préserver la biodiversité, peu d’engrais et uniquement organique. Maîtrise de la vigueur et des rendements, effeuillage, vendange en vert pour une meilleure maturation des raisins. Ebourgeonnage au printemps.

Vinification : vendange manuelle, vinification parcellaire et traditionnelle. Utilisation le moins possible de produits œnologiques (levures indigènes).
Vinification (fermentation alcoolique et malolactique) et élevage 50% en foudres bois de 30 hectolitres et 50% en barriques bourguignonnes sans soutirage, 8 mois sur lies. Assemblage des différentes parcelles avant la mise en bouteille.

Degré d’Alcool : 13,5 % Alc./Vol.

Production : env. 7 500 bouteilles.

Dégustation olfactive : nez parfumé sur des arômes de fleurs blanches, des agrumes frais et des petites nuances miellées.

Dégustation gustative : bouche équilibrée et racée. Le milieu de bouche est rond et velouté, la finale exprime la minéralité du terroir.

Garde : à déguster jeune sur les arômes fruités (3 à 4 ans) ou sur les arômes d’évolution (entre 6 et 10 ans).

Accord : viande blanche ou crustacés (ravioles de homard, sauce safranée).